Téléthon 2020 : Une action sportive, humaine et solidaire dans une petite école rurale à Saint Lumine de Clisson !

“J’aime beaucoup cette intiative de l’école car j’aime le sport et ça me touche énormément d’aider les personnes atteintes de maladies très graves.”

“Quand je cours, je me sens assez fatiguée mais quand je me dis que je fais ça pour l’association du Téléthon, alors je me sens mieux. Je vais faire mes 21 tours d’école avec l’envie de trouver un traitement pour les malades.”

 

Mon mari est atteint de la maladie de Steinert, une dystrophie myotonique. Ses muscles des jambes, des doigts et du cou s’atrophient petit à petit… Notre aîné, âgé de 14 ans, est atteint également mais pour le moment est asymptomatique. Nous avons rencontré, lors d’une réunion d’information sur cette maladie à Nantes, les membres de l’AFM-Téléthon et du groupe d’intérêt Steinert dans lequel mon mari s’est intégré il y a quelques mois?

Cette année, dans l’école publique Lucie Aubrac à Saint Lumine de Clisson dans laquelle j’enseigne, nous avons voulu travailler sur une action solidaire. J’ai donc impulsé le projet d’une course du muscle qui s’est déroulée lundi 30 novembre 2020 pour les élèves de la Petite Section au CM2. Nous avons travaillé pendant un mois un cycle d’endurance. Les enfants se sont tout de suite sentis mobilisés : ils utilisaient leurs muscles au service des malades qui n’en ont plus ou peu. Ils s’engageaient sur un nombre de tours, pour les plus petits le tour de la cour et pour les plus grands le tour de l’école. Ensuite, ils cherchaient dans leur entourage des parrains/marraines qui faisaient un don en rapport à leur performance.

Ce projet collectif a fédéré les familles et les élèves, malgré le protocole sanitaire. Exit l’individualisme, bonjour la solidarité ! Ce fut un succès pour une petite école rurale de 5 classes (110 élèves) et nous avons pu récolter plus de 2500€ … ! Cet élan nous montre qu’on peut garder espoir. Un article a été publié sur Presse Océan vendredi 4 décembre 2020 ce qui a rendu fiers nos coureurs !

Hélène PACAUD

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire à